Menu

Depuis novembre 2014, la Sainte Messe traditionnelle non una cum (selon les prescriptions des rubriques pour le Siège vacant) est régulièrement célébrée en Suisse romande grâce au dévouement des prêtres de l’Institut Mater Boni Consilii. C'est en octobre de cette même année, grâce à la générosité d’une famille de fidèles et à la disponibilité de l'abbé Murro (puis de l'abbé Michel), qu'un embryon de communauté s'est formé à Servion avec la célébration des premières Saintes Messes selon le Missel Romain promulgué par saint Pie V et réformé par saint Pie X, ainsi que l'octroi du sacrement de pénitence et le catéchisme pour les enfants.

Malgré le caractère très modeste du lieu (sans réel autel, ni statue ou autre élément), le futur oratoire a été placé unanimement, dès sa création, sous le patronage de Saint Nicolas de Flue. Quel meilleur saint pour venir en aide à ce coin désolé de patrie et aider une nouvelle fois les âmes de bonne volonté à revenir à la Vérité du règne social de Notre Seigneur Jésus-Christ ?

Mois après mois, l’oratoire s’est développé, avec la construction de l'autel et l’achat de deux statues. Par ailleurs, la création d’une modeste chorale, la formation de servants de messe, la récitation du chapelet en commun ont peu à peu embelli la célébration des messes désormais dominicales.

Que par l’intercession de Saint Nicolas de Flue et de la Très Sainte Vierge Marie, le rayonnement de l’oratoire grandisse toujours plus et convertisse les âmes qui s’y arrêtent pour prier, et que le Saint Sacrifice renouvelé sur l’autel de notre oratoire plaise toujours davantage à Dieu.

Deo gratias !