Ligue Saint Amédée     Mieux vaut une petite œuvre dans la Vérité, qu'une grande dans l'erreur.

 


15 janvier : Translation des reliques de Saint Maurice
21 janvier 1143 : Sacre de Saint Amédée
22 janvier 1506 : création de la Garde suisse pontificale


Saint Paul Ermite
  15 janvier : Translation des reliques de Saint Maurice

Dans les diocèses des anciens États de Savoie, célébration de la Translation des reliques de Saint Maurice, commandant de la Légion Thébaine, et Patron des États de Savoie.
En 1572, une partie du corps, l'épée, la croix et l'anneau du saint furent portés lors d'une procession solennelle de Saint-Maurice, en Valais, jusqu'à Turin avec des arrêts à Aoste, Ivrée et Chivasso. Les reliques furent déposées dans la Chapelle du Saint Suaire et exposées chaque 15 janvier.

Retour en haut
 
 
Saint Amédée
  21 janvier 1143 : sacre de Saint Amédée

Voir vie de Saint Amédée.

Retour en haut
 
 
création de la Garde Suisse
  22 janvier 1506 : création de la Garde suisse pontificale

Force militaire chargée de veiller à la sécurité du Souverain pontife et de l'Etat du Vatican, la garde suisse pontificale est créée le 22 janvier 1506 par ordre du Pape Jules II. Les critères de sélection sont particulièrement stricts. En effet, en plus d'être Suisse, il faut avoir entre 18 et 30 ans, être catholique, de sexe masculin et mesurer au moins 1,74 m. Le corps de la garde suisse se compose de 100 individus, dont 6 officiers.

Le Pape Jules II a appelé les Suisses à Rome à cause de leur force d'âme, de leurs sentiments nobles et de leur fidélité proverbiale. Ils sont alors considérés comme invincibles ; neuf ans plus tard les Suisses subissent la défaite de Marignan et se mettent au service personnel du Roi de France. Ils se feront exterminer pour défendre les Tuilerie. Le 22 janvier 1506 est le jour où, au coucher de soleil, un groupe de 150 Suisses, sous le commandement du capitaine Kaspar von Silenen, du Canton d'Uri, entre pour la première fois au Vatican, par la Porta del Popolo, et reçoit la bénédiction du Pape Jules II.

source : guardiasvizzera.ch

Ajout octobre 2021 : la réaction à la décision honteuse de licencier des gardes suisses pour refus du vaccin covid article de L'Illustré

Retour en haut