Menu

Odilon de Mercœur naquit en 962 et fut confié pour son éducation aux chanoines de Saint-Julien de Brioude. Une visite de Mayeul, abbé de Cluny, le décida à quitter le monde pour entrer dans le cloître. En 994, il devenait coadjuteur de Mayeul et presque aussitôt après il était élu pour lui succéder, n'étant pas encore revêtu du sacerdoce. Son gouvernement abbatial, qui devait durer plus de cinquante ans, fut caractérisé par la douceur. D'une grande charité pour les pauvres, il sacrifia, en un temps de famine, les vases sacrés et les ornements de son église pour venir en aide aux affamés. Dieu récompensa par des miracles de tels actes de générosité. Avec Richard, abbé de Saint-Vanne, il eut une part considérable dans l'établissement et la propagation de la Trêve de Dieu. Il expira à Souvigny dans la nuit du 31 décembre au 1er janvier 1049.

01 02 saint odilon.jpg