Menu

08 26 cathédrale de lausanne.jpgBâtie en molasse, la Cathédrale de Lausanne, de style gothique, fut édifiée en plusieurs étapes : un premier maître d’œuvre érigea dès 1170 le déambulatoire. Vingt ans plus tard, un nouveau maître d'œuvre corrigea l'implantation, modifia la composition et construisit l'église actuelle jusqu'en 1215.
Jean Cotereel, troisième maître d'œuvre, poursuivit le chantier en bâtissant le massif occidental, le dotant d'un porche et de deux tours, dont l'une porte le beffroi et l'autre ne sera jamais achevée. Le portail peint fut ajouté sur la façade sud vers 1225-1235.

Le 20 octobre 1275, la Cathédrale est consacrée par le Pape Grégoire X à la Sainte Vierge Marie sous le vocable « Notre-Dame » en la présence de l'empereur Rodolphe de Habsbourg.

Au cours des siècles qui suivirent et jusqu'à l'occupation bernoise, en 1536, la Cathédrale s'embellit par l'apport de nombreux chefs d’œuvres du patrimoine artistique européen. Parmi ceux-ci, la statue miraculeuse de la Vierge, la grande rose du transept sud, le portail peint sur la même façade ou encore les splendides stalles, ainsi que des verrières racontant en images la création du monde, les saisons, les travaux des mois, les signes du zodiaque que surmonte le soleil, et les fleuves du Paradis.
Peu avant la Réforme, l'évêque Aymon de Montfalcon entreprend de grands travaux. Il supprime le passage routier qui "perçait" l'église transversalement, afin de relier la Cité-Dessus et la Cité-Dessous et qui divisait l'édifice en deux parties distinctes (massif occidental / nef et chœur), dorénavant réunis en un seul espace.

Au Moyen Âge, la Cathédrale devint un haut lieu de pèlerinage marial : 70.000 personnes environ s'y rendaient chaque année pour vénérer la statue miraculeuse de la Vierge, alors que Lausanne ne comptait que quelque 7.000 habitants.

Notre-Dame de Lausanne, priez pour nous !